Entre Ter’ et Ciel

Anne-Sophie Brunel, direction régionale des douanes, est intervenue à la conférence E-DRM organisée par TER’Informatique, filiale informatique du Groupe FDSEA51.

La société Ter’Informatique a organisé, avec Anne-Sophie Brunel de la direction régionale
des douanes de Reims, une conférence sur l’E-DRM à l’occasion du salon VitiVini.

Les travaux sur l’E-DRM (déclarations récapitulatives mensuelles en ligne) ont débuté en 2014 pour aboutir trois ans plus tard à l’ouverture du portail E-DRM récoltants, le service en ligne Ciel, accessible depuis l’espace pro.douane.gouv.fr.
En août 2018, d’importantes évolutions ont été mises en place afin de préparer l’E-DRM négociants et coopératives pour laquelle le cahier des charges doit être transmis aux éditeurs logiciels d’ici la fin d’année 2018.
Il en ressort que l’E-DRM a vo-cation de simplifier la vie des viticulteurs, grâce notamment à la mise en place d’un processus déclaratif unique entre les douanes et le Comité Champagne, et donne entre autres la possibilité de télé-déclarer et de payer en ligne pour un tiers qui n’aurait pas la possibilité ou la capacité de le faire par lui-même. Anne-Sophie Brunel rappelle que les assujettis à l’E-DRM peuvent dès à présent faire leur demande d’habilitation auprès du service des douanes via l’extranet du Comité Champagne et qu’ils peuvent ajouter une mention manuscrite avec le nom du logiciel qu’ils utilisent comme TER’Viti, le logiciel de gestion commerciale de TER’Informatique par exemple.
Les douanes et le Comité Champagne travaillent conjointement à l’accompagnement des assujettis à l’E-DRM en organisant régulièrement des formations. TER’Viti déjà fonctionnel en Bourgogne.
À l’issue de la présentation de Anne-Sophie Brunel, Pascal Decarrier, responsable adjoint de la gamme commercialisation, a présenté l’intégration de l’E-DRM Bourguignonne dans TER’Viti et sa simplicité d’utilisation.
Les éditeurs de logiciels dont TER’Informatique sont dans l’attente du cahier des charges du Comité  Champagne, afin d’engager leurs développements pour que leurs clients soient prêts pour la déclaration de septembre 2019. Pour sa part, TER’Informatique a déjà acquis une certaine expertise en intégrant l’E-DRM bourguignonne dans Ter’Viti.
Les participants à la conférence ont montré un vif intérêt pour cette conférence avec un échange de questions-réponses nourri. Ils ont salué l’intervention de Anne-Sophie Brunel ainsi que celle de Pacal Decarrier pour présenter l’intégration de la E-DRM dans le logiciel TER’Viti distribué par TER’Informatique.

 

INNOVATIONS EN TRAÇABILITÉ
«En tant que Product Manager Viticole du nouvel environnement ser-viciel de TER‘Informatique baptisé WiziFarm (membre de la Wine Tech), je me suis rendu au Vinitech à Bordeaux afin de réaliser une veille technologique sur les outils d’aujourd’hui et surtout sur les tendances de demain. Il en ressort une très forte implication et innovation sur la traçabilité avec des technologies con-nectées. Trois solutions sortent du lot.
– Les solutions de RFID (radio-identification) présentées par la société WID qui propose notamment l’inclusion d’une puce RFID dans l’étiquette invisi-ble à l’oeil nu.
– L’insertion au verre chaud d’un code unique à la bouteille pour une traçabilité dès la fabrication du flacon, proposée par la société G2Pi.
– Les objets connectés de la société Axe-Environnement qui propose des outils comme le drone «Chouette»
pour une surveillance quotidienne du vignoble ou le Fuel-IT pour surveiller à distance le niveau d’une cuve.
Forts de ces différentes rencontres très enrichissantes, nous serons en mesure de proposer rapidement de nouveaux outils et solutions qui répondent aux besoins
de nos clients et prospects».

Arthur Gosset
Product manager viticole
TER’Informatique

Source : La marne Viticole – Décembre 2018